Blog

Vue d’ensemble du Blog

Mieux armé pour l‘avenir grâce au nanodegree d’Udacity

Dans le cadre de l’"Udacity Data Science Scholarship Program", des collaborateurs de Bertelsmann se sont qualifiés pour le nanodegree "Business Analyst". Trois de ces diplômés s’entretiennent avec le BENET de leurs expériences avec le programme d’Udacity. Sa qualité et sa flexibilité les ont particulièrement convaincus.

Bertelsmann, Google et Udacity ont lancé l'an dernier le programme de bourses "Udacity Data Science Scholarship Program" dans le monde entier. Dans le cadre de l'initiative de formation continue, les employé.e.s de toutes les entreprises Bertelsmann ont eu la possibilité de se qualifier pour l'un des trois programmes nanodegree d'Udacity. Les participants au cours "Data Foundations" ayant déjà décrit leurs impressions, c’est le tour de trois collègues de partager leurs expériences sur le nanodegree "Business Analyst" : Gianni Latorre, programmeur web chez Penguin Random House, Jan Haubrock, Senior Project Manager chez Arvato SCM Solutions Consumer Products, et Christian Richter, Senior Operations and Process Manager Digital Distribution chez Universum Film.

BENET: Qu'est-ce qui vous a motivé à participer à l’"Udacity Data Science Scholarship Program" ?

Christian RichterChristian Richter : Il y a environ un an, j'ai appris les langages de programmation Python et SQL et j'ai commencé à utiliser ces connaissances pour des projets. Plus j'étais impliqué dans l'analyse des données, plus je m'y suis intéressé, parce que cela aide à résoudre de nombreux problèmes et mène à plus de connaissances.

Gianni Latorre : Je voulais consolider mes connaissances universitaires sur les données et acquérir de nouvelles compétences utiles.

Jan Haubrock : Pour moi, ma motivation était d'apprendre de nouvelles techniques et d'avoir l'opportunité de les utiliser dans mon travail quotidien.

BENET: Décrivez brièvement vos expériences d’apprentissage – dans quelle mesure avez-vous été satisfait du contenu et des méthodes ?

Jan HaubrockJan Haubrock : Les unités d'enseignement sont bien préparées et faciles à suivre, et les tests de connaissance permettent d'approfondir un sujet. Pour moi, l'essentiel de l'apprentissage s'est fait dans les projets. Car là, si le contenu posait problème, les groupes d'étude pouvaient nous aider. J'ai vraiment apprécié la flexibilité du programme en ligne. Chaque fois que j'en avais le temps et l’envie, je pouvais me connecter et continuer le cours.

Gianni Latorre : Je fais le trajet d'environ une heure et demie de chez moi à mon bureau, alors j'ai profité de ce temps pour apprendre. A l’avenir, je n'accepterais plus que des offres de formation numériques, car selon mon expérience, la qualité de l'enseignement est comparable, mais beaucoup plus flexible.

Christian Richter : J'ai aimé - et parfois détesté - les projets parce qu'ils étaient toujours exigeants. Je pense que c'est en essayant de les résoudre par moi-même que j'ai le plus appris. Ce cours en ligne était bien meilleur que n'importe quel cours de formation avec présence physique auquel j’ai participé jusqu’à maintenant. Cela a été un grand avantage de faire partie d'une communauté où l'on s'entraide. J'ai déjà utilisé d'autres plates-formes d'apprentissage en ligne, mais en termes de contenu et de prestation, aucune n’a été aussi convaincante qu’Udacity.

BENET: Quels ont été vos plus grands défis ?

Christian Richter : Ce n‘était pas toujours facile de trouver assez de temps pour apprendre, parce que j’ai deux enfants et un poste exigeant. En outre, pratiquement chaque projet était un défi, mais cela a été d’autant plus gratifiant pour moi de terminer le cours avec succès. 

Jan Haubrock : Parfois c‘était aussi difficile d’apprendre à maîtriser de nouveaux programmes dont les fonctions étaient moins intuitives qu’on ne s’y attendait.

BENET: Quels avantages attendez-vous de ce nanodegree – tant au niveau personnel qu’au niveau professionnel ?

Gianni LatorreGianni Latorre : Ma compréhension générale des processus basés sur les données devrait s’être améliorée. Je suppose également que cela m'ouvrira de nouvelles opportunités dans mon travail.

Jan Haubrock : J'ai appris des techniques de segmentation et de regroupement des données qui me seront utiles dans mes tâches quotidiennes, comme l'optimisation des sites Web ou des envois de mailings à la clientèle. Ces connaissances m'aideront à mieux conseiller mes clients et à créer de la valeur ajoutée, tant par le développement des processus existants que par l'introduction de nouveaux processus. 

Christian Richter : Grâce au nanodegree, je me sens mieux armé pour l'avenir et j'ai déjà élargi l'éventail des tâches dans mon travail. L'entreprise a déjà bénéficié de mes nouvelles connaissances. Pendant le cours, j'ai travaillé sur deux grands projets professionnels et j'ai programmé pour eux des outils qui sont d'une grande aide dans l'analyse de nos chiffres d’affaires quotidiens. Je vais continuer à utiliser mes nouvelles connaissances pour soutenir les progrès de notre équipe. (benet)

Articles similaires